annulation sortie lundi 20/09

Bonjour,

Comme annoncé par météo France il y a eu beaucoup de pluie cette nuit ce qui rend la descente entre le belvédère d’Ontex à Grumeau et l’abbaye de Hautecombe impossible.
Il est encore prévu de la pluie pour demain, j’annule donc la sortie.
Patrick.

GR96 sentier de l’attaque les Glières

Entretien du sentier de l’attaque aux Glières

Ce sentier, principalement en sous-bois, constitue l’accès le plus direct au plateau depuis Entremont.

Nous étions 6 personnes du club à 7h30 au départ du Tornet (2 voitures) pour un retour vers 19h00.

En arrivant sur le site de départ, le hasard nous a fait croiser Mme Christiane Périllat, maire adjointe de Val de Borne, déléguée à l’entretien de sentiers avec qui nous avons pu échanger sur l’état du sentier. Surprise et très contente de la prise en charge des travaux par notre équipe ! Surprise au retour : les hautes herbes avaient été fauchées au départ du sentier. Comme quoi, certaines rencontres sont bénéfiques !

Du courage, des bras et de l’énergie, il nous en a fallu pour l’entretien de ce sentier qui n’avait pas été entretenu depuis de nombreuses années. Nous avons mis 6h 42 mn et 58 secondes (sans la pause repas) pour parcourir les 5.95 km, soit 0.9 km/h pour 1085m de dénivelé cumulé (dixit le Gps). Arrivés sur le plateau, ¼ d’heure de pause et retour par le même chemin. Après le replat au lieu-dit Monthièvret, la chaîne a été appréciée, à la descente, pour franchir ce passage glissant.

Notre travail a consisté à noter l’état des poteaux signalétiques et des poteaux directionnels tous enterrés à même le sol, sans lame d’air et sans socle, mais cependant droits. Le plus gros travail : scier et dégager les 26 troncs d’arbres couchés en travers du chemin, de 15 à 28 cm. Il nous a fallu également réparer et consolider de nombreuses marches et renforcer le côté aval avec des troncs bloqués entre 2 arbres.

Suite à notre passage, le CDRP 74 (comité départemental de randonnées pédestres)  doit contacter Le Val de Borne pour effectuer les travaux qui nécessitent du gros matériel.

 

Historique du sentier : C’est en montant par là que les Allemands, le dimanche 26 mars 1944, se heurtèrent le plus violemment aux défenses des maquisards.

Le combat décisif des Glières à Monthiévret le 26 mars 1944

Vous pouvez voir les photos sur le lien suivant :

photos de l’entretien du GR96

Entre le verbe “avoir” et le verbe “être”

L’auteur de ce beau poème est ” Yves Duteil “

Pas surprenant, n’est-ce pas ?

Quelle extraordinaire et belle comparaison entre le verbe ” avoir ” et le verbe ” être ” le tout en poème. Il faut pour si bien réussir une telle présentation être un expert de la langue ” Française “…… ” chapeau ” !

Loin des vieux livres de grammaire,
Écoutez comment un beau soir,
Ma mère m’enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir.

Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
Avoir et Être étaient deux frères
Que j’ai connus dès le berceau.

Bien qu’opposés de caractère,
On pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères étaient rivaux.

Ce qu’Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l’avoir.
À ne vouloir ni dieu ni maître,
Le verbe Être s’est fait avoir.

Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro,
Alors qu’Être, toujours en manque.
Souffrait beaucoup dans son ego.

Pendant qu’Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter.

 Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités,
Pendant qu’Être, un peu dans la lune
S’était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire
Lorsqu’il se montrait généreux,
Être en revanche, et c’est notoire,
Est bien souvent présomptueux.

Avoir voyage en classe Affaires.
Il met tous ses titres à l’abri.
Alors qu’Être est plus débonnaire,
Il ne gardera rien pour lui.

Sa richesse est tout intérieure,
Ce sont les choses de l’esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur,
Et sa noblesse est à ce prix.

Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire,
Ils conjuguèrent leurs efforts.

Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier.

Le verbe Avoir a besoin d’Être
Parce qu’être, c’est exister.
Le verbe Être a besoin d’avoirs
Pour enrichir ses bons côtés.

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.

 

….Oublie ton passé, qu`il soit simple ou composé,  Participe à ton Présent pour que ton Futur soit Plus que Parfait…..

Joli, non ? Bien loin des contenus humoristiques des envois habituels.

Exceptionnellement ce texte mérite d’être transféré largement. Vive la langue française !