Conseil de lecture pour les longues soirées d’hiver

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous propose mon coup de cœur littéraire pour Noël.

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, découvrez Nicolas BOUVIER : Photographe, écrivain, grand voyageur (Né en 1929 à Genève, mort le 17 février 1998 à Genève), il s’est fait connaître par des livres inspirés de ses expériences dans le monde entier.

Le poisson-scorpion a reçu le Prix de la Critique 1982 et le Prix Schiller 1983.

À Saint-Malo, le festival « Étonnants voyageurs » décerne chaque année le Prix Nicolas Bouvier, qui distingue un texte de grande exigence littéraire prolongeant l’esprit de son œuvre.

Ses « Œuvres » (1500 pages !) sont réunies dans la Collection Quarto/Gallimard, mais vous pouvez aussi les lire en poche (Premiers écrits ; L’Usage du monde ; La Descente de l’Inde ; Chronique japonaise ; Le Poisson-scorpion ; Le Dehors et le Dedans ; Voyage dans les Lowlands ; Journal d’Aran et d’autres lieux ; L’Art populaire en Suisse (extraits) ; Histoires d’une image ; Le Hibou et la baleine ; La Chambre rouge ; La Guerre à huit ans ; Routes et déroutes + photographies, cartes, documents, biographie…)

Son œuvre, jusqu’à récemment peu connue du public français, et notamment universitaire, est pourtant considérée comme un chef-d’œuvre de la littérature de voyage.

« Le monde comme une eau vous traverse, et pour un temps vous prête ses couleurs puis se retire, et vous place devant le vide, que l’on porte en soi, cet espace d’insuffisance centrale de l’âme qu’il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre et qui paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr ».

Si vous aimez la belle écriture et les voyages, vous ne regretterez pas un instant votre achat.

Je vous souhaite les meilleures fêtes que possibles….

Michel

Randonnées en 3h déplacement compris

Jusqu’au déconfinement annoncé pour le 15 décembre, s’il vous reste du temps et l’envie de vous dégourdir, jetez un œil sur les 4 propositions que je vous fais sur le lien ci-dessous. Après la fonte de la neige, même hors confinement, vous pourrez vous faire plaisir une demi-journée.

Dépaysement garanti si le ciel est bleu (ou pas!). Restez prudents, le virus circule toujours !

4 balades de 2h dans un rayon de 20km

Laurent

 

 

Article Dauphiné Libéré du 12 nov. 2020 et demande de démenti

Bonjour à tous,

Certains d’entre vous ont certainement été surpris de lire dans le Dauphiné que La Randallaz était signataire d’une pétition pour revendiquer la reprise des randonnées.

Sachez qu’il n’en n’est rien, et que nous avons été victimes de l’initiative du correspondant du Dauphiné, qui à son tour me dit que les rédacteurs du journal ont modifié le sens de son article.

Voir l’article DL 12 11 2020 et la demande de démenti

Face à ce préjudice moral, et n’ayant que des versions orales du président de Chemins Faisant, et du correspondant du Dauphiné, j’ai pris l’initiative d’écrire au Dauphiné pour demander un démenti.
Vous connaissez la position du club qui a toujours été de vous protéger.  L’argumentation utilisée dans l’article nous est également préjudiciable, car utiliser les tolérances accordées aux sportifs professionnels ou aux chasseurs, nous met en porte à faux avec eux, alors que nous avons tout intérêt à cohabiter avec tous.

J’espère que ce message vous rassurera sur la sécurité sanitaire que nous voulons garantir à tous, même si c’est au détriment de nos activités.
Nous n’allons pas nous apitoyer sur notre sort, car nous avons la chance de pouvoir continuer à marcher à titre individuel, sans nuire à l’intérêt collectif, tout en respectant les recommandations sanitaires.

Merci à tous d’être prudents, de continuer à vous protéger pour protéger les autres.
Amicalement
Gérard